Témoignage Aurore, maman d'accueil : L’expérience au pair pour bébé

Mais quelle relation se crée entre votre au pair et votre petit?

Souvent nous accueillons une Au Pair alors que nos enfants sont scolarisés. Parfois un petit frère ou une petite sœur arrive. Ravis de l’expérience au pair, nous choisissons de continuer cet échange culturel tout en y alliant un mode de garde traditionnel pour le tout petit (en effet une Au Pair n’est pas habilitée à garder un enfant de moins de 3 ans).

L’Au Pair est une sécurité affective pour votre bébé.

En tant que membre à part entière de votre famille, votre Au Pair créera avec votre tout petit une relation tout à fait différente de celle qu’il nouera avec sa nounou ou les membres de la crèche. Il comprendra très rapidement, en observant votre rapport à elle et celui de ses frères et sœurs, que cette personne est un membre de votre famille.

En tant que figure « responsable » complémentaire à la votre, l’Au Pair sera donc un pilier pour votre enfant, des bras vers lesquels il pourra se tourner s’il a besoin d’être rassuré. Il saura également, en observant le reste de la fratrie, que cette « adulte » est une source inépuisable de jeux et d’activités. Elle sera aussi une médiatrice qui l’impliquera dans ses jeux avec les ainés pour son plus grand plaisir. La relation de la fratrie en sortira grandie.

👉Les 5 cadeaux que votre Au Pair va vous offrir

 

 

L’Au Pair sera clé dans l’apprentissage linguistique de votre tout petit

Cette relation de grande proximité influera positivement sur ses apprentissages, très nombreux et intenses au cours de ses premières années, parmi lesquels l’apprentissage linguistique. Un enfant, entre 0 et 3 ans, va instinctivement interagir et communiquer avec son entourage par mimétisme, il en est de même pour ses premiers mots. Se pose alors la question de savoir comment votre enfant, élevé dans un environnement où évolue une « grande sœur non francophone », développera son français. Reprenons les différentes étapes de cet apprentissage spécifique pour essayer de comprendre l’influence d’une Au Pair sur celui-ci:

Quand il sera nourrisson

>> Dans ces premiers jours, un bébé va essentiellement s’exprimer par des pleurs. Votre Au Pair, tout comme vous, cherchera à apaiser votre enfant en trouvant l’origine de son mal être: couche sale, faim, besoin d’un câlin. Elle apprendra en vous observant et elle comprendra rapidement ce que votre petit bout exprime. Ces soins seront les prémices de la sécurité affective transmise par votre Au Pair.

Quand il commence à interagir

Arriveront ensuite les premiers babillages et gazouillis. Votre bébé commence à comprendre que le visage de ses « interlocuteurs » présente des expressions différentes selon son attitude. Il calque alors ses propres réactions sur celle de son vis à vis. Ne soyez donc pas surpris si votre enfant se met à éclater de rire parce que votre Au Pair lui fait des grimaces ou qu’elle imite le cri des animaux dans sa langue natale.

Quand il commence à s’exprimer

Viendra alors les premiers sons simples: syllabes et mots dirigés. C’est la période où les cris d’animaux deviendront votre quotidien. Votre tout-petit commencera également à comprendre la signification de « oui » et « non » et saura les utiliser. Soyez rassurés, votre enfant évolue dans un environnement majoritairement francophone et votre Au Pair est avec vous pour apprendre le français. Il est donc probable qu’elle lui parle dans cette langue. Il n’y a donc aucune raison pour que les premiers mots de votre enfant soient en russe, en espagnol ou en portugais.

Même si votre au pair a un peu de mal à comprendre les ‘babanes’, les ‘crain’ et autre ‘cacodil’ que votre enfant exprimera, votre tout petit saura rapidement trouver le mode de communication adéquat pour se faire comprendre lorsqu’elle « sèche », tout comme il le fera avec vous. D’ailleurs, il arrivera très certainement que votre Au Pair, de part la proximité avec votre tout petit, comprenne mieux certains de ses premiers mots que vous.

Quand il commence à parler

L’apprentissage du langage se poursuivra. Chaque jour votre enfant enrichira son vocabulaire de nouveaux mots. A votre grand étonnement il se pourrait qu’il utilise des mots spécifiques uniquement avec votre Au Pair. De son côté, il est possible qu’elle l’affuble d’un petit nom de son origine. Ce seront pour vous autant d’indices de la complicité qui se crée entre eux. D’ailleurs, votre tout petit sait très bien faire la différence lorsqu’il s’adresse à ses frères et sœurs ou à vous.

Ce pourrait même être l’occasion de le familiariser à la sonorité d’autres langues, au travers de jeux de « cherche-trouve » ou de lecture d’imagiers si votre Au Pair est d’accord. Cette sensibilisation de son oreille lui sera bénéfique lorsqu’il devra apprendre une langue étrangère plus tard.

Quand il commence à faire des phrases

Enfin, tout enfant est confronté aux difficultés de la langue française. Grammaire et conjugaison, dont l’apprentissage, à l’instar du reste, débute par le mimétisme. Rappelez-vous vos ainés qui disaient « J’A envie de… » (car vous leur disiez « tu AS »), « Vous FAISEZ ça » (parce que les verbes du 3e groupe sont déroutants) ou « Regarde les chevalS » (parce qu’ils sont durs à assimiler ces pluriels irréguliers). Votre tout petit commettra ces mêmes erreurs aussi.

D’ailleurs, vous constaterez que ce sont certaines des erreurs qu’un étranger peut faire lorsqu’il débute le français. Selon le niveau de français de votre Au Pair, peut-être le corrigera t’elle comme vous le faites. Autrement, ce ne sont pas les quelques heures passées avec elle qui influeront négativement sur son apprentissage de ces subtilités. Il aura toute sa scolarité pour les appréhender. D’ailleurs, il arrivera certainement un moment où votre enfant, même avant 3 ans, corrigera votre Au Pair dans ses erreurs de français.

Un enfant a besoin de communiquer pour développer le langage.

N’oubliez pas que les enfants qui grandissent dans des familles bilingues savent parfaitement passer d’une langue à l’autre avec aisance et à propos. Il n’y a aucune raison pour que la présence d’une Au Pair, qui plus est dont l’objectif est d’apprendre le français, nuise à l’évolution linguistique de votre enfant. Au contraire, votre Au Pair, de part son rôle au sein de la famille, lui donnera l’occasion de s’entraîner et favorisera sa progression en le sollicitant au travers de toutes les attentions qu’elle aura pour lui.

C'est parti !

Leave a Comment